No Home in Their Eyes

Jeu jouable par navigateur, sur itch.io

TRIGGER WARNING : Ce jeu évoque des thèmes autour de la dépression et de la transphobie.

Présentation

No Home in their eyes est un projet conçu pour la Global Game Jam 2019, sur le thème « What home means to you ». Il a été réalisé en 48h, sur Construct 2, par Hugo Hamelin, Ha-Thanh Gore-Koenig, et moi même.
J’ai occupé sur ce projet le rôle de Game et Narrative designer, ainsi que la gestion de l’équipe.

Le jeu est jouable au clavier et à la souris

Concept et Développement

No Home in their eyes est un concept de mini « visual novel », centré sur la question du foyer, et de l’identité. Pour être plus précis, le thème central du jeu est le problème de la transphobie omniprésente dans la société.

Par conséquent, le projet consiste en une courte série de séquence, où le joueur doit discuter avec plusieurs personnages, représentant divers aspects de la société, avec un degré croissant de phobie. L’objectif était de souligner le fait que ces situations arrivent plus ou moins partout, et durant de nombreuses interactions sociales, que cela soit volontaire (cas des TERFs/Transphobes assumés) ou non (Transphobie internalisée et potentiellement non réalisée).

L’un des trois écrans du jeu

Étant donné le temps limité pour créer le jeu, les interactions ont dû être limitées à seulement 3 cas principaux, puis un épilogue.
Un concept de « jauge de moral » a été ajouté en fin de projet, sensé donner deux fins différentes. Ce concept n’a cependant pas eu le temps d’être complètement testé, et ne présentait que peu d’intérêt. Au final, le joueur est quasiment certain de voir la « bonne » fin, qui transmet le message prévu à la base, et la réponse au sujet de la jam : Le foyer, c’est l’endroit où l’on peut être soi-même, et être accepté.

Résultat

Le projet a été plutôt bien reçu, notamment auprès des gens fréquentant les milieux progressistes ou concernés par la question.
L’accueil par les principaux concerné.e.s a été plus problématique. Plusieurs retours ont mentionné un travail « trop bien effectué », qui ont fait se sentir mal à l’aise les personnes testant le jeu.
Bien que cela signifie que l’objectif de base est rempli, de montrer les agressions systématiques et d’aider le public à en prendre conscience, ces retours posent problème, car le jeu pourrait rebuter une partie du public, et notamment celleux ayant le plus besoin de soutien.

Edit a posteriori : Ce jeu a été réalisé à l’époque où je me considérais encore comme cis, ce qui donne une vision plus externe et problématique du sujet, malgré l’aide extérieure reçue pour l’écriture.

Note de fin : Tous les textes de personnages non joueurs sont basés sur des phrases entendues directement, ou documentées. Ceux-ci ont été modifiés pour les besoin du jeu, mais le contenu et le message restent authentiques.

2 réponses

  1. Mark dit :

    Thanks for your blog, nice to read. Do not stop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FR